Jus de chaussettes

Il est tombé bien bas le créateur des jus éponymes. Et çà me touche, car je suis un inconditionnel des fragences de Guerlain.

Lorsque j’ai entendu parler des propos de Jean-Paul Guerlain, j’ai ressenti comme un picotement sur la peau. Renseignements pris, cette personne s’exprimait en son nom puisqu’il n’a plus de relation financière ou salariale avec la société de parfumerie.

Il reste donc les propos au caractère blessant pour la communauté africaine, qui s’apparentent plus, de mon point de vue, à un trait d’esprit pour une cour triée sur le volet, en des salons éloignés des réalités de la vie. En des lieux où on a oublié que la richesse ne récompense pas toujours un travail acharné.

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Jus de chaussettes

  1. Mamouchka dit :

    J’étais devant mon « petit écran » au moment fatidique.
    Je me suis tout de suite fait la réflexion selon laquelle c’était une réflexion d’un autr’âge et d’une autre « catégorie sociale », un peu comme la controversée BD « Tintin au Congo » : Réflexion de racisme ordinaire selon le cliché de l’époque.
    Je me suis étonnée par contre que la journaliste n’ai pas tiqué.
    Le rectificatif a eu lieu le soir même, avec cette même journaliste. J’y étais aussi !

    Mamouchka.

  2. Vianney dit :

    Arf, pour ma part ca ne m’a pas choqué .. comme le souligne Mamouchka, ce propos me semble simplement correspondre à un vocabulaire d’un autre temps .. un temps où le politiquement correct n’interdisait pas d’utiliser les expressions populaires comme « fort comme un turc », « pas très catholique » (ou orthodoxe), un temps où l’on parlait de balayeurs et de sourds (et pas de techniciens de surface ou de malentendants..). Quand on dit « quel temps de chien » c’est insultant pour les chiens ? Enfin voila, cet homme est d’un autre temps certes, de là à lui en tenir rigueur ..

  3. didier dit :

    Oui, la comparaison avec Tintin au Congo résume assez bien la situation. Cependant, Hergé, lui, avait su faire évoluer son regard sur le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *