Etes-vous Open?

Vous connaissez sans doute le principe de l’OpenSoftware, peut-être pas sous cette dénomination mais plus probablement sous le nom des logiciels phares qui illustrent l’application de ce concept : Linux vous parle plus ? OpenOffice ? Java ? Nous y voilà ! Il en fallu du temps depuis l’émergence de l’OSF (Open Software Fundation) fin des années 80…

Depuis, le concept a encore évolué en direction du matériel : la plateforme de développement Arduino est un des exemples les plus connus d’OpenHardawre. Il suffit de composer ces 8 lettres dans un moteur de recherche pour mesurer l’étendue du succès de cette initiative. Le principe de l’OpenHardware se décline déjà sous forme d’équipements domestiques, et notamment pour ce qui concerne la maîtrise des énergies, l’un des exemples les plus connus étant la chasse aux déperditions électriques (KillaWatt).  

Et voici que se profile déjà une nouvelle forme du concept Open : l’OpenData. La mise en commun des données. Cette fois, il s’agit de relier des objets entre eux de manière à ce qu’ils puissent échanger des données de tous ordres. Ces données sont disponibles pour tous, libre à chacun de les traiter et d’en faire l’usage qui lui convient. Les mesures météorologiques constituent un des domaines d’application les plus prometteurs et une alternative à une organisation gouvernementale hésitant dans sa stratégie de mise à disposition de l’information. Ainsi Météo France a longtemps hésité entre la mise à disposition gratuite ou payante de ses données. Actuellement les prévisions à 3 jours sont gratuites, mais l’accès aux données brutes des années écoulées est payant. Imaginez à présent qu’une sorte de plateforme météo standardisée soit mise à la portée de tous les bricoleurs en herbe est qu’elle constitue un node au sein d’un réseau de communication sans fil (en utilisant le technologie Zigbee par exemple), il serait alors possible de mailler de manière très fine le territoire, de tirer des enseignements nouveaux des mesures effectuées et de données à des développeurs chevronnés une chance de concevoir de nouveaux modèles de prédiction. Pour le bien commun. Utopique ? En tous cas des sociétés comme Hewlett-Packard (qui fit partie des fondateurs de l’OSF) y croit, et travaille dans ses laboratoires de recherche (HP Labs) à la construction d’une infrastructure dédiée à l’Internet des objets. Ce projet vise à être un « système central nerveux pour la Terre » (CENSE soit : « Central Nervous System for the Earth »). Il s’agit d’un programme de recherche et de développement pour construire un réseau planétaire de détection, à l’aide des milliards de capteurs « minuscules, bon marché, résistants et extrêmement sensibles ».

Partager sur
  • Partager via Facebook
  • Partager via Google
  • Partager via Twitter
  • Partager via Email
Cette entrée a été publiée dans Non classé. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Etes-vous Open?

  1. Le démocrate dit :

    Laxatif, c’est le seul mot qui me vient a l’esprit en lisant cette prose insipide et sans gout.
    L’art d’enfoncer des portes….

  2. didier dit :

    Ah ! non ! c’est un peu court, jeune homme !
    On pouvait dire… oh ! Dieu !… bien des choses en somme… En variant le ton – par exemple, tenez :
    Agressif : ‘Moi, monsieur, si j’avais un tel style, il faudrait sur-le-champ que je tire la chasse !’ Amical : ‘Mais il doit se mêler à la bavasse ! Pour le boire, faites-vous fabriquer un entonnoir !’ Descriptif : ‘C’ est du toc !… c’est du plouc !… c’est d’un plat ! Que dis-je, c’est plat ? C’est une platitude ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *